Hommages à Zig et Puce et Alfred d’Alain Saint Ogan

Pourquoi un hommage à Alain Saint-Ogan ? dessinateur de bande dessinée, créateur des aventures de Zig, Puce et Alfred dans les années 20, il est injustement tombé dans l’oubli du public alors qu’il a été le principal inspirateur d’Hergé à ses débuts. Mais j’ai un lien particulier avec cette bande dessinée. Il y a longtemps, très longtemps, petit garçon, quand j’allais chez ma grand-mère j’ai pu découvrir la collection des Zig, Puce & Alfred de mon oncle. Cela a du déclencher mon amour pour la BD, pour la lire, pour en faire. Je n’avais d’ailleurs pas de « nounours » à cette époque, mais un pingouin ! (et ce n’est pas rien de dire qu’à cette époque ce genre de peluche n’était pas courante !). Ma grand-mère, dans sa bonté, a donné tous les album à Emmaüs, j’ai du tous les racheter petit à petit au hasard des brocantes.

Je dessine des BD (Cristià de RosacruzLapis Lazuli,  Zem, apprenti maître zen …) , je pratique le zen et m’investi dans le soci(ét)al. Vous pourrez retrouver tous mes dessins et centres d’intérêt sur mon BLOG. J’aurais aimé avoir un talent de dessinateur comme Greg qui reprit dans les années 60 la série. En attendant je fais avec ce que je suis, plein d’amour et de plaisir et je rends ici hommage à cette merveilleuse création artistique.

J’ai redessiné plusieurs fois ces planches à ma manière (faudrait que je me soigne 😉 ). Je recommence encore en 2017, le contexte sociétal actuel se rapprochant de celui de l’époque de la création originelle de Zig et Puce, j’ai fait de Zig et Puce deux petits immigrés illégaux qui ne veulent que la paix, la tranquillité et un certain confort matériel et sanitaire. Je suis parti du fait que lorsque Alain Saint-Ogan a créé ces deux personnages c’étaient deux petits vagabonds qui rêvaient d’aller aux USA, cette terre mythique de la réussite et de la richesse (???). En avançant dans leurs aventures il les a embourgeoisés, comme bien souvent cela arrive à tous les héros de BD. Il y avait dans les années 30 plusieurs BD de gamins pauvres, abandonnés, de vagabonds, cela correspondait bien à l’époque et la réalité de la grande crise. De nos jours on en voit beaucoup moins dans les BD (je me souviens de Valentin, le vagabond de Tabary, excellent gagman.) que dans la réalité. Pourtant notre époque à bien des égards a des similitudes, hélas, avec ces années 30. Les routes et les rues sont fréquentées par des personnes qui fuient la misère économique ou guerrière de leur pays. Des enfants se retrouvent seuls, séparés de leurs parents. C’est pourquoi dans cette reprise d’aujourd’hui j’ai fait de Zig et Puce deux petits immigrés illégaux qui ne veulent que la paix, la tranquillité et un certain confort matériel et sanitaire.

J’ai voulu par ce blog ci, rendre hommage à Alain St Ogan et ses personnages qui ont baigné mon enfance.

Hommages à Zig et Puce et Alfred d’Alain Saint Ogan

(La planche d’origine de Alain Saint-Ogan en 1925 : )

(La planche d’origine de Alain Saint-Ogan en 1925 : )

Trois précédents hommages que j’ai rendus à ces trois héros, pour le plaisir :

HOMMAGE DE 2010

HOMMAGE DE 2013

HOMMAGE DE 2014

 

 

Publicités