Suspens chez Zig et Puce

7Pour la première aventure de Zig et Puce qu’il reprend, parue dans le journal Tintin en 1963, Greg joue sur chaque planche avec la « dernière case suspens » alors que la BD est publiée à raison de deux pages par semaine et qu’en fait Alain Saint Ogan utilisait peu cela, car le plus souvent il était publié une planche par semaine, chaque planche se tenant en elle même avec une chute.
Ces cases suspens sont utilisées avec humour car souvent c’est un faux suspens

1

ici un simple panneau de déviation 2

là il s’agit de dévoiler l’intrigue : le voleur fantôme

3

« attention au départ de la course » 4

« …gardons la pose » dit le photographe 5

c’est Alfred qui vole un poisson 6

c’est le départ de la course cycliste

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :