Alain Saint-Ogan, un « maître » de la bande dessinée ?

aso

Un long article sur Alain Saint-Ogan à lire sur Phylacterium.fr/ :

(très court extrait : )

Quiconque connaît l’oeuvre de Saint-Ogan sait qu’il est difficile de le considérer comme un « maître » de la bande dessinée. Certes Zig et Puce rencontra un très grand succès, mais il semble que Saint-Ogan fut incapable de capitaliser sur ce succès plus d’une vingtaine d’années, et dès 1945 son activité de dessinateur de bande dessinée diminue. Nombreux sont les traits de sa personnalité qui vont à l’encontre de l’idée qu’on se fait d’un créateur : il est un adepte du réemploi, n’hésitant jamais à réutiliser un dessin ou une idée à quelques années d’intervalle ; il improvise la plupart du temps, se souciant assez peu de continuité et de construction narrative ; son dessin, certes propre et élégant, n’est pas dépourvu d’imperfections ; son usage de la documentation est très limitée ; solitaire, il se montre finalement incapable de transmettre réellement son savoir à des élèves, et encore moins à la rationaliser. Et la bande dessinée ne fut qu’une part, marquante mais limitée d’une activité très diversifiée allant du dessin de presse à la radio en passant par la publicité et le dessin animé. Il touche à tout sans vraiment approfondir. Il se présente un peu comme une sorte d’anti-Hergé, à la fois moins remarquable en tant que dessinateur, mais aussi bien plus humain.

LIRE L’ARTICLE INTÉGRAL ICI

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :